réussite et témoignage

Témoignage de Geneviève Gagnon Espace Fitness : Geneviève, depuis quand t’entraînes-tu chez Espace Fitness ?

Geneviève : J’ai commencé à m’entraîner ici il y a environ 2 ans.

Espace Fitness : Avais-tu déjà fait des cours en groupe auparavant?

Geneviève : Oui, j’avais déjà essayé les cours en salle, sans succès. Je les avais tous abandonnés. Je n’arrivais pas à passer au travers des sessions, il me manquait quelque chose pour me motiver à poursuivre.

Espace Fitness : Qu’est-ce qui t’a décidé à te réinscrire à des cours en groupe

Geneviève : Je fais de la course à pied et je cherchais une activité complémentaire qui m’apporterait bien-être et paix intérieure, car j’avais besoin de sortir de ma tête et de me détendre. J’ai donc commencé par le Hatha Yoga, puis je suis allée vers le Pilates. J’ai beaucoup aimé ces cours dès le début, mais j’ai dû me parler pour ne pas laisser mes craintes prendre le dessus. Je ne connaissais personne en arrivant chez Espace Fitness, j’étais gênée et j’avais peur du jugement, peur de ne pas être à la hauteur. Cela aurait pu avoir une influence sur la pérennité de ma participation, cependant je m’étais dit que je voulais aller jusqu’au bout, que le montant investi en vaudrait la peine cette fois. J’ai donc maintenu le cap et j’ai fait ma session en entier, en apprenant tranquillement à faire abstraction de mes craintes.

Espace Fitness : Tu t’entraînes chez nous depuis deux ans, donc visiblement ta motivation est restée! Quel a été ton parcours chez nous depuis que tu as commencé le Hatha Yoga?

Geneviève : Après avoir essayé le Hatha Yoga et le Pilates, j’ai ressenti le besoin de faire des cours qui bougeaient plus et qui allaient travailler mon cardio. Voilà pourquoi je me suis tournée vers le Strong. Je me rappelle, j’étais tellement gênée au départ que je restais dans le fond de la salle tout le cours, d’abord parce que je ne connaissais personne, mais aussi parce que je n’avais pas tellement de coordination. Ça a bien changé depuis ce temps-là!

Espace Fitness : Qu’est-ce qui a changé?

Geneviève : Avec le temps, j’ai commencé à rencontrer d’autres femmes dans mes cours, à développer une dimension sociale à mon entraînement. Chaque cours devenait un moment de détente psychologique, mais aussi une occasion de socialiser. Le fait de penser que je vais voir des gens que je connais me motive à venir m’entraîner. J’ai aussi la chance d’être tombé sur des entraîneurs en qui j’ai confiance, que j’aime beaucoup et qui ont une énergie extraordinaire. J’ai maintenant une vie après le travail, je peux venir prendre soin de moi dans un environnement chaleureux et motivant. Espace Fitness a changé ma vie!

Espace Fitness : As-tu noté des changements dans tes performances en course à pied depuis que tu as commencé les cours en salle?

Geneviève : Les cours en groupe sont devenus le complément parfait à la course à pied, je ne pourrais plus m’en passer! En plus d’avoir vu mes douleurs aux genoux disparaître, j’ai reçu des conseils de mes entraîneurs, me permettant ainsi d’obtenir de meilleurs résultats. Je suis donc meilleure dans ma course, en plus de me sentir mieux dans ma peau et dans ma tête!

Espace Fitness : C’est super de voir que tu as réussi à trouver ta place dans l’entraînement de groupe, et que ça fait maintenant partie de ta routine de vie!

Geneviève : C’est l’effet que vous faites! Espace Fitness, c’est une famille. C’est un milieu où il n’y a pas de jugements, où tout le monde est accepté, respecté et aimé. On se sent important de par l’accueil dont on reçoit cours après cours, et ça, ça fait réellement la différence. J’en suis émue, parce que c’est très important pour moi, c’est la première fois que je m’entraîne dans un environnement aussi… humain. Ce côté humain fait qu’on a envie de revenir, puis rapidement, ça devient notre monde. Espace Fitness est devenu mon monde.

Espace Fitness : Wow, c’est tout un témoignage!

Geneviève : J’en parle depuis longtemps avec ma gang et c’est toujours ce que je dis. Je cherche à convaincre mes amis d’embarquer dans cette aventure avec moi, parce que je trouve qu’Espace Fitness a changé ma vie. J’étais prête à le partager, car ce n’est pas la première fois que je le dis. Je suis contente de vous en faire part, c’est vraiment sincère. Je ne me verrais pas ne plus venir ici. Vous faites partie de ma vie!

 
 
Témoignage Ariane

Voici l’histoire d’une femme qui a choisi l’entraînement chez Espace Fitness comme remède aux symptômes de la maladie et aux douleurs musculaires.

Espace Fitness : Arianne, pourquoi as-tu décidé de te joindre à la grande famille Espace Fitness?
Arianne Gauthier: Les maux de dos sont l’une des principales raisons m’ayant poussé à m’investir dans l’entraînement. En regardant les cours offerts chez Espace Fitness, j’ai vu qu’il y avait du stretching. Je me suis dit que ça pourrait m’aider, donc je m’y suis inscrite. C’est le premier cours que j’ai essayé, et déjà, j’ai senti ma respiration s’améliorer. La session suivante, j’ai décidé de suivre davantage de cours, dont le Pilates et le Pound. J’y allais à mon rythme et les instructeurs me donnaient toujours des alternatives en fonction de mes capacités. Cela m’a incité à continuer. Plus j’en faisais, plus je voulais en faire! J’y ai vraiment trouvé mon compte. Depuis que je fais partie de la communauté d’Espace Fitness, je me sens revivre. Comme je ne travaille pas présentement, l’entraînement me donne une raison de me lever le matin, ça me fait du bien.

Espace Fitness : Au moment de commencer ton premier cours de stretching, dans quel était physique et mental étais-tu?
Arianne : Je n’étais pas au meilleur de ma forme. Je suivais des traitements d’immunothérapie à la suite d’un cancer, donc mon système immunitaire était très faible. J’avais de grosses douleurs physiques, j’étais constamment fatiguée et je manquais vraiment d’énergie, donc forcément, mon moral était assez bas. Toutefois, je voulais vraiment faire quelque chose pour améliorer ma condition, donc je me disais que j’allais faire mon possible en fonction de mes capacités.

Espace Fitness : Le stretching a-t-il eu des effets positifs sur ton corps?
Arianne : Oui. Ça m’a avant tout permis de relaxer. J’ai aussi eu l’impression de renforcer mes muscles. Les effets secondaires des traitements faisaient en sorte que je passais beaucoup de temps à dormir. Je dormais en moyenne 12 heures par nuit et je devais faire des siestes de deux ou trois heures durant la journée. J’avais donc l’impression d’être ankylosée, mes muscles étant très faibles. Parfois, je venais chez Espace Fitness et j’étais étourdie, mais je me disais que j’allais faire ce que je pouvais. Et tu vois, je suis vraiment contente de l’avoir fait.

Espace Fitness : Quand exactement as-tu commencé ton parcours chez nous?
Arianne : C’était à l’hiver dernier, alors que je faisais uniquement du stretching. À la session suivante, au printemps, j’ai augmenté le nombre de cours. Aujourd’hui, je suis inscrite à cinq cours. Au début de la session, je me disais que j’allais y assister en fonction de mes capacités, étant donné que mes traitements n’étaient pas encore terminés. J’ai commencé à deux ou trois cours, et quand mes traitements ont pris fin, j’ai augmenté à 4 cours. Rapidement, ce ne fut pas assez pour moi. J’ai eu la piqûre! Il y avait encore 2 journées par semaine lors desquelles je ne m’entraînais pas, j’ai donc décidé d’ajouter le samedi.

Espace Fitness : Aujourd’hui, quels sont les cinq cours auxquels tu es inscrite?
Arianne : Présentement, je fais Pilates, Pound, Essentrics, Combo Tonus Zumba et la Zumba du samedi matin.

Espace Fitness : Quels changements physiques as-tu remarqués depuis que tu as commencé à t’entraîner sur une base régulière?

Arianne : En plus d’avoir amélioré mon cardio et d’avoir retrouvé une bonne dose d’énergie, je dois dire que mes maux de dos ont diminué et que mes douleurs musculaires sont moins intenses. Aussi, d’un point de vue technique, j’ai l’impression de mieux savoir comment placer mon corps lorsque je m’entraîne, surtout avec le Pilates, puisque l’instructrice nous corrige. J’ai réalisé que la façon dont je me positionnais n’était pas bonne, ce qui causait des douleurs dans mon dos et au niveau de mes épaules. Une bonne technique me permet de réduire mes douleurs considérablement!

Espace Fitness : Quels furent les impacts de l’entraînement sur ta qualité de vie, mais aussi sur ta condition physique et psychologique?

Arianne : D’abord, je dirais que ma qualité de vie en générale s’est améliorée d’au moins 60%, ce qui est énorme considérant le fait que je partais de loin. J’ai plus d’énergie, j’ai moins de douleurs, bref, je me sens revivre! L’entraînement me rend de bonne humeur. Chaque jour, je ressens ce besoin vital de venir m’entraîner chez Espace Fitness. Les deux jours de la semaine où je n’ai pas de cours, j’ai l’impression qu’il me manque quelque chose.

Espace Fitness : Quelles sont tes expériences précédentes en terme d’entraînement?
Arianne : J’ai déjà fait des cours en groupe dans un gym conventionnel. J’ai toujours aimé les cours en groupe. Body combat, body attack, Zumba…

Espace Fitness : Quelles différences as-tu constatées entre les autres milieux où tu t’es entraînée et Espace Fitness?
Arianne : La principale différence, c’est votre approche. Vous connaissez chacun de vos clients, vous vous intéressez à leur vie, vous vous assurez qu’ils atteignent leurs objectifs. Vous ne faites pas seulement donner des cours, vous prenez aussi le temps de nous expliquer et de nous corriger. On se sent donc accompagné dans notre entraînement. Et puis, au-delà du service personnalisé que vous offrez, l’ambiance est évidemment un aspect positif majeur! Votre énergie, votre folie, votre proximité avec vos clients; tout ça fait en sorte qu’on se sent bien ici. Je suis vendue!

Espace Fitness : Comment va ta santé actuellement?
Arianne : Ça va mieux! Mes traitements sont terminés, mais il me reste quelques tests à passer dans environ un mois. Bien que ma condition physique se soit améliorée, je me rends compte que je n’ai plus le cardio que j’avais avant. Je n’ai pas encore réussi à recommencer à courir comme je le faisais jadis. Toutefois, je ne perds pas espoir, je progresse lentement mais sûrement!

Espace Fitness : As-tu avisé à ton médecin lorsque tu as commencé à t’entraîner chez nous?
Arianne : Je lui avais dit que je reprenais tranquillement l’entraînement, j’avais son accord. Toutefois, je ne l’ai pas revu depuis que j’ai augmenté ma fréquence d’entraînement, donc il ne sait pas encore que je fais maintenant cinq cours par semaine.

Espace Fitness : Toi qui as vu ton moral et ta condition physique s’améliorer après avoir repris l’entraînement, quel message d’espoir adresserais-tu à quelqu’un qui aurait besoin d’un petit coup de pouce pour passer à l’action et se remettre en forme?
Arianne : Je dirais d’y aller un pas à la fois. Même si on pense qu’on n’est pas capable, il faut se donner une chance et y aller à son rythme. Ne regarde pas ce que les autres font, ce n’est pas important. Compare-toi seulement à toi-même! C’est ce que je me suis dit lorsque j’ai commencé, et ça m’a permis de faire des progrès énormes.

Espace Fitness : Merci beaucoup Arianne pour ce beau partage!

Arianne : C’est un plaisir!

 
 

C’est souvent lorsqu’on s’en attend le moins qu’on reçoit de belles surprises… Cette semaine, j’ai reçu ce texte de la part d’une de nos participantes. Avec son accord, je vous partage son histoire inspirante, car je suis persuadée que son témoignage vous inspirera également.   Janvier, mois des résolutions « Julie, quelle est ta résolution pour la nouvelle année ? » Chaque année, en réponse à cette question, je me fixais un objectif (prendre plus de temps pour moi, faire de l’exercice, écrire une fierté par jour, etc.) sans vraiment être décidée, ce qui faisait que mes belles résolutions de la nouvelle année ne tenaient même pas la route jusqu’à la fin janvier. Il y a des années où je n’ai carrément pas pris de résolution, sachant que je ne les tiendrais pas. Vous aussi, j’en suis certaine. J’avais des douleurs aux jambes (jambes lourdes, picotements intenses et sensation de chaleur dans les jambes dès que je marchais plus d’une minute) depuis quelques années. Les gens me disaient d’aller consulter un phlébologue…Je vivais avec un trouble anxieux généralisé. Le médecin n’arrêtait pas d’augmenter ma dose de médicament parce que je n’arrivais pas à cesser d’avoir des crises de panique pour rien (Et oui, ma tête avait beau me dire que c’était ridicule, mon corps ne comprenait rien à rien !). Plus les doses augmentaient, plus je me sentais fatiguée. Je devais faire une sieste tous les jours avant le souper, sinon je n’étais pas fonctionnelle. J’avais aussi un léger surplus de poids. Bref, j’étais rendue à un point où j’étais VRAIMENT mal dans ma peau et dans ma tête. Chaque fois que je voyais le médecin, il me disait de faire de l’activité physique. « Ben oui! Je n’ai pas le temps! Je travaille à temps plein, j’ai 3 enfants et quand j’arrive chez-moi, je n’ai plus d’énergie ! J’ai juste le goût de me coucher et de tout sacrer là! Comment tu veux que je me mette à faire de l’exercice… Pff! » En janvier 2016, j’ai senti le réel désir de changer les choses. À l’approche de la quarantaine, je ne pouvais plus continuer comme ça. Plus les années allaient se suivre, plus la vieillesse allait aggraver ma condition. Comme je suis une fille qui ne fait rien à moitié, j’ai décidé de m’inscrire chez Espace Fitness 4 fois par semaine. J’ai choisi des cours en fonction de mon horaire, de mes intérêts et de mes capacités, avec l’idée unique de bouger, sans m’imposer aucun régime. Mon entourage trouvait que c’était pas mal trop intense. Les paris étaient ouverts sur le nombre de semaines que j’allais tenir. On m’encourageait même à ralentir au lieu de continuer ! Je me souviens de mon premier cours de Zumba avec Nathalie. Après la première demie heure, j’ai regardé l’heure avec découragement. Je n’en pouvais déjà plus…. Je peux vous dire que j’ai tellement forcé pour finir le cours, qu’une fois rendue à la maison, j’ai été malade et j’ai ressenti une forte douleur dans les poumons toute la nuit. Après mon premier cours de Yoga, je suis revenue à la maison encore avec une sensation de grande pesanteur dans les poumons parce que j’avais trop respiré et non, je n’avais pas de problème d’asthme ou cardiovasculaire. J’étais juste vraiment rouillée ! Quinze ans sans exercice, ça se paye il faut croire… Lors de mon premier « burpee » dans le cours de Zumba Toning avec Sonya, j’ai senti une déchirure dans mon ventre. J’en ai pleuré tout la nuit. Mon dieu que j’avais peur des « burpees » par la suite ! Chaque fois que je sautais, je faisais pipi dans mes culottes (Et oui ! Ça arrive !), la honte…Je me rappelle avoir dit à mon chum à la fin du 2e mois : « Quand est-ce que je vais arrêter d’avoir mal partout? Est-ce que c’est ça faire du sport ? » Malgré tout, j’ai tenu bon (souvent par orgueil il faut se le dire) afin de ne pas donner raison aux gens qui me disaient que j’en faisais trop. Quoi de pire que de se faire dire : « Je te l’avais dit… ». Pas question ! Mon mari a été et il est toujours un ange d’accepter mes sorties tous les soirs de semaine ! J’ai également été très bien accompagnée par l’équipe d’Espace Fitness (et je le suis encore). Chaque instructrice m’a encouragée à me dépasser, selon mon niveau. Les progrès sur le plan de l’endurance se sont fait sentir peu à peu, au fil des mois. Lentement, j’ai naturellement changé mes habitudes alimentaires (Un « chop » de porc avant l’entrainement, ce n’est pas « winner », je l’ai appris) ! Dans mon corps, je me suis mise à me sentir de mieux en mieux et dans ma tête aussi. L’entrainement est devenu peu à peu un mode de vie et non une obligation. J’ai lentement cessé la médication que je prenais pour traiter mon trouble anxieux depuis plusieurs années. J’ai commencé à avoir plus confiance en moi, à prendre des risques en allant danser à l’avant au Zumba avec Sonya, à moins me comparer aux autres et à moins m’angoisser par rapport à ce qu’ils peuvent penser de moi. Je fabulais souvent, c’est fou! Bref, je me retrouve 1 an plus tard, je me revois entrer chez Winner pour m’acheter mon petit kit d’entraînement, pleine d’espoir face aux changements à venir, mais craintive, sachant que ce ne sera pas toujours de tout repos. Je repense à cela et mon dieu que j’ai fait du chemin ! Je ne prends plus de médication, je vis encore avec mon trouble anxieux, mais je suis capable de le gérer grâce au sport, j’ai de l’énergie, je n’ai plus mal aux jambes, je ne fais plus pipi dans mes culottes (La recette miracle : le Pilates, mais je mets encore un protège-dessous par peur…comme plusieurs autres filles qui n’osent pas le dire), j’aime m’entrainer, j’ai perdu 30 livres et je me suis construit des muscles que je n’ai JAMAIS EU AVANT !! J’ai même entraîné dans mon sillon plusieurs personnes de mon entourage qui vont maintenant régulièrement faire de l’exercice chez Espace Fitness (ma mère, ma belle-mère, des collègues et des amies) ainsi que mon chum qui s’autodiscipline maintenant pour s’entrainer régulièrement. Je peux désormais dire à mon médecin que sa suggestion n’était pas si farfelue, que c’est possible d’intégrer l’activité physique dans sa vie, qu’il suffit de choisir son entraiment selon ses goûts (si on n’aime pas ce qu’on fait, c’est perdu d’avance) et selon son horaire. Il y a plein d’options de nos jours. Je peux dire également que suis fière de moi, que je suis capable de dire que je m’aime ! J’ai fait un virage à 360 degrés et je ne le regrette aucunement! J’ai tenu ma résolution de 2016 et en janvier 2017, je prends la résolution de poursuivre sur cette lancée avec l’équipe de Espace Fitness qui est remarquable. Et vous, qu’elle sera votre résolution pour 2017?

Julie Francoeur

 
 

Après 3 grossesses successives et 3 accouchements en 2006-2007 et 2009 j’ai décidé de commencer à me prendre en main. Avec un surplus de poids, une mauvaise alimentation et pas beaucoup de vie sociale car j’étais constamment enfermé dans la maison avec les 3 enfants et je n’avais pas beaucoup d’estime de moi …alors j’ai commencé à m’entraîner avec Nathalie Monette 1h par semaine. Ça m’a permis non seulement de perdre du poids mais également de changer mon alimentation et de briser mon isolement. Mon cardio s’est amélioré, j’ai développé des muscles et je me suis trouvé un réseau social et même des AMIS avec qui j’ai le plaisir toutes les semaines de m’entraîner. Grâce à Espace Fitness, aller m ‘entraîner fait partie de ma routine, c’est toujours un plaisir d’aller voir Sonya, Nathalie et Cynthia sans compter tous les amis que je me suis fait qui fait qu’aujourd’hui j’ai une vie sociale bien remplie. Espace Fitness m’a aussi permis de me redonner confiance en moi et à m’aimer davantage.

Je recommande Espace Fitness à tout le monde que ce soit pour perdre du poids, pour s’amuser ou sortir de l’isolement, c’est la place qu’il vous faut et il me fera plaisir de passer un bon moment avec vous :))))

Véronique Savard

 
 
Réussite et transformation S.F.

Voici le témoignage d’une jeune femme qui, grâce à sa persévérance, a prouvé qu’il est possible de surmonter les peurs, les difficultés et les excuses pour atteindre ses objectifs, quels qu’ils soient!

Espace Fitness (EF) : Sonia, en quelle année as-tu commencé à t’entraîner chez Espace Fitness?

Sonia Furlotte: (Sonia) : C’est tout récent, j’ai commencé à l’automne 2017.

EF : Comment en es-tu venue à t’inscrire chez Espace Fitness? Sonia : C’est grâce à mon amie Julie, qui s’entraînait déjà chez vous et qui m’a convaincue de venir essayer vos cours.

EF : Avec quel cours as-tu commencé ton parcours chez nous?

Sonia : Le premier cours que j’ai fait fut Insanity. À ce moment-là, c’était le seul cours que je faisais, à raison d’une fois par semaine.

EF : Comment s’est passée ta première séance d’Insanity?

Sonia : Ce fut une torture! (rire) Honnêtement, ce fut plutôt difficile, car je ne m’étais jamais vraiment entraînée avant. Cependant, je voulais me remettre en forme, alors j’ai continué. Au début, j’étais courbaturée, mes muscles étaient constamment endoloris, mais plus les semaines avançaient, mieux je me sentais.

EF : Avais-tu de la facilité à suivre durant les cours?

Sonia : Pas tant que ça! J’étais plutôt mélangée lorsque venait le temps de faire de bouger les bras et les jambes simultanément. C’est encore le cas d’ailleurs! Je n’ai pas tellement de coordination, mais je m’améliore avec le temps.

EF : Aujourd’hui, presque un an après ta première séance d’entraînement chez Espace Fitness, combien de cours fais-tu chaque semaine?

Sonia : Je fais présentement 5 cours par semaine. Après avoir essayé Insanity, j’ai vraiment pris goût à l’entraînement et à l’environnement d’Espace Fitness. J’ai donc décidé d’en essayer d’autres et d’augmenter ma fréquence d’entraînement. J’ai commencé la Zumba, notamment. Aujourd’hui, m’entraîner chez Espace Fitness fait partie de ma routine!

EF : Comment a été ta première expérience de Zumba?

Sonia : (Rire) Ça, c’était vraiment mêlant! J’avais beaucoup de difficulté à suivre, c’était pire que Insanity.

EF : Qu’est-ce qui t’a permis de persévérer et de ne pas abandonner la Zumba?

Sonia : C’est vous! Je suis bien ici, je ne me sens jamais jugée. Même si je me trompe, même si je suis constamment mêlée, ce n’est pas grave. Vous m’encouragez, on rit ensemble, on a du plaisir. Je n’ai jamais eu peur d’avoir l’air ridicule. C’est une ambiance qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. C’est entre autres pour ça que je continue de m’entraîner ici!

EF : Aujourd’hui, en te basant sur ton expérience, que pourrais-tu dire à quelqu’un qui a peur des cours en groupe? Que pourrais-tu lui dire pour l’aider à se commettre dans ce type d’entraînement?

Sonia : D’abord et avant tout, il faut essayer. On se dit souvent que ça ne vaut pas la peine parce qu’on n’est pas bon, mais ce n’est pas une excuse. Moi non plus, je n’étais pas bonne, mais j’ai essayé, j’ai persévéré. Encore aujourd’hui, il m’arrive de manquer de coordination, mais je continue quand même. Ça ne m’empêche pas de m’entraîner ni d’avoir du plaisir! Si tu sens que tu as besoin d’un partenaire d’entraînement pour te motiver au début, trouve quelqu’un avec qui venir à tes cours. Moi, je ne serais probablement jamais venue par moi-même si Julie ne m’avait pas emmenée. Mais avec le temps, j’ai appris à connaître les gens dans mes cours et à me sentir à l’aise. Alors aujourd’hui, même quand Julie n’est pas là, je viens à mes séances d’entraînement. J’ai même amené une amie à mon tour afin qu’elle essaie les cours en groupe! Finalement, je crois que l’important est de trouver le bon environnement, celui qui te convient. Ici, on se sent vraiment bien, c’est comme une grande famille. Pas de jugement, que du plaisir! Et il y a une grande variété de cours pour tous les goûts, il suffit de trouver quelle(s) activité(s) tu aimes. Bref, il faut seulement arrêter d’avoir peur et l’essayer!

EF : Merci beaucoup pour ton témoignage Sonia!

 
 
temoignage Shirley - cas vecu

Intégrer l’activité physique dans sa vie peut représenter un grand défi mais, c’est possible! Dans son témoignage, Sherley nous raconte comment elle a réussi.

Espace Fitness (EF): Sherley, pourquoi as-tu décidé de commencer à t’entraîner? Sherley Fleurmont-Tamar (SFT): J’étais à un moment dans ma vie où je ne me choisissais pas, je ne pensais pas à moi. Avec deux enfants, un mari, la routine et une nouvelle maison, ce n’était pas évident de prendre du temps pour soi. À un moment donné, je me suis dit : « Si je ne pense pas à moi, qui va le faire? » C’est alors que j’ai pris la décision de commencer à m’entraîner et de me joindre à l’équipe d’Espace Fitness.

EF: À raison de combien de fois par semaine t’entraînes-tu? SFT: Je suis ici entre deux et trois fois par semaine, parfois même quatre.

EF: Quels cours fais-tu chez Espace Fitness? SFT: Je fais Pound, Zumba deux fois par semaine, ainsi que de la combo cardio et musculation avec Cynthia le mercredi.

EF: Comment as-tu réussi à intégrer l’entraînement à ta vie familiale? J’imagine que cela a exigé des changements? SFT: Oh que oui! Je pense que le plus gros changement que j’ai eu à faire, avant de faire des modifications à la vie familiale, c’était par rapport à mon état d’esprit. Quand j’ai finalement pris la décision de recommencer à m’entraîner, j’ai dû faire des changements du côté familial, surtout par rapport aux horaires. Avec l’appui de mon mari, j’ai décidé de modifier un peu mon horaire de travail, donc de commencer plus tôt et de finir plus tôt pour pouvoir venir ici les soirs. Et les fins de semaine, je fais tout ce que j’ai à faire, je prépare tous mes repas de la semaine, afin d’être capable de venir m’entraîner. Quand je rentre à la maison après mes cours, je n’ai plus qu’à réchauffer le souper, et après on a le reste de la soirée en famille.

EF: Tu as donc su bien planifier tes semaines? SFT: Oui, exactement!

EF: Dirais-tu que la planification est le secret pour pouvoir s’entraîner? SFT: Non, il n’y a pas juste ça. Il faut aussi vouloir. Il faut être prêt à penser à soi et être certain de s’entraîner pour les bonnes raisons, pas juste pour perdre du poids. Quand je sors d’ici après mon entraìnement, oui je suis fatiguée, mais j’ai quand même une autre sorte d’énergie qui m’envahit. Quand je suis dans la voiture et que je rentre à la maison, je suis vraiment plus détendue. Je ne sais pas quelle est cette énergie, mais c’est vraiment positif et ça me fait sentir bien. C’est incroyable, le niveau d’énergie que j’ai plus les semaines avancent! Même mes enfants le remarquent. Ça m’aide aussi au travail, j’ai plus de concentration. Et surtout, je me sens mieux dans ma peau.

EF: En fonction de tes précédentes expériences d’entraînement, qu’est-ce qui fait que, chez Espace Fitness, on se démarque d’autres endroits? SFT: Il y a plusieurs raisons, mais pour en nommer quelques-unes, je te dirais d’abord que c’est le fait que vous accompagnez, vous aidez et vous supportez tous les participants, par exemple en vous assurant qu’on fasse les bons mouvements et qu’on ne se blesse pas. Aussi, le fait qu’il n’y ait pas de compétition est un aspect vraiment important. Quand tu entres ici, tu sais que tu ne seras pas jugé. Tu es là pour toi-même, et les entraîneurs sont là pour nous. Ça, pour moi, c’est vraiment important. Aussi, j’aime le fait que ton résultat t’appartient totalement, il ne dépend pas de quelqu’un qui va te forcer, qui va te pousser constamment. Chaque va à son rythme. Je pense que c’est tellement important! Et puis, vous êtes super! C’est une super équipe. Pour tout ça, je trouve que ça vaut vraiment la peine.

EF: Concrètement, quels sont les bienfaits que tu tires d’avoir intégré l’activité physique à ton quotidien? SFT: Pour moi, c’est une ouverture personnelle. Avant de commencer l’entraînement, j’étais à la croisée des chemins : soit je mettais l’argent dans la thérapie, je m’assoyais sur un divan et je parlais avec quelqu’un (je ne dis pas que ça ne marche pas, ça peut marcher!), soit j’optais pour un choix que me permettait de penser à moi. Et j’ai choisi cette deuxième voie, l’entraînement. Concrètement, je n’arrive pas vraiment à mettre en mot ce que ça m’apporte d’être ici, mais je peux dire que ça me fait énormément de bien. Ça se voit, je le sens. Même si je ne suis pas venue ici pour perdre du poids, j’ai perdu du poids, et j’en suis reconnaissante. Tant et aussi longtemps qu’Espace Fitness sera là, je ferai un effort pour être là, c’est certain!

 
 

Sédentaire et peu active physiquement, Chantal Paquin s’est dit en septembre 2012 : « C’est assez, je dois bouger et perdre du poids! ». Elle s’est inscrite au cours de Zumba d’Espace Fitness et, 15 mois plus tard, elle a réussi à perdre 90 livres. Voici l’inspirant témoignage d’une femme qui a décidé de bouger pour changer les choses.

Pourquoi avez-vous décidé d’entreprendre ce défi?

J’étais devenue très sédentaire, je ne bougeais pas, j’avais un très gros surplus de poids, je ne m’aimais pas beaucoup et je n’étais pas en forme. Un jour, je me suis dit « C’est assez, je dois agir! ».

Comment avez-vous entrepris votre défi?

Je voulais commencer avec quelque chose de divertissant, d’amusant. Je me suis donc inscrite au cours Zumba Fitness d’Espace Fitness en septembre 2012, un cours mélangeant danse latine et aérobie. Ce cours m’a permis de redécouvrir le plaisir de bouger.

C’est toutefois le 12 janvier 2013 que je me suis fixé un but précis : perdre 110 lbs. Je me suis inscrite à Weight Watchers pour m’aider à contrôler mon alimentation et j’ai commencé à augmenter le nombre de cours tranquillement, toujours avec Espace Fitness.

Quelles ont été les difficultés auxquelles vous avez dû faire face?

Je dois vous avouer que j’étais tellement déterminée et bien entourée que je n’ai pas eu à faire face à de très grosses difficultés. Par contre, ça prend un certain temps pour s’adapter à son nouveau rythme de vie et, parfois, il est difficile de se priver lorsqu’on est avec la famille et les amis.

Heureusement, il est facile de garder sa motivation avec un conjoint et des enfants qui vous encouragent et avec une aussi belle gang que celle d’Espace Fitness. On y a du plaisir et on se sent motivé à venir aux cours!

Certains cours vous ont-ils donné de meilleurs résultats que d’autres?

Pas en tant que tel. En fait, les cours se complètent bien et donnent des résultats différents. Par exemple, le cours Zumba Fitness est parfait pour travailler son cardio. C’est le cours idéal pour dépenser de l’énergie et des calories. Pour raffermir les muscles, Bootcamp et Insanity sont idéaux!

Comment Espace Fitness a contribué à l’atteinte de vos objectifs?

Lorsque j’ai pris la décision de perdre du poids en janvier 2013, j’ai parlé de mes objectifs à Nathalie Monette. Elle m’a bien dirigée et elle m’a beaucoup encouragée. Nathalie a une méthode bien à elle pour débloquer le potentiel physique des gens. Elle a été capable de connaître mes limites pendant tout mon parcours. Nathalie ainsi que les autres instructeurs d’Espace Fitness suivent les membres et évaluent leurs progrès.

Finalement, quel message aimeriez-vous partager à ceux et celles qui veulent régler leur problème de poids?

Plusieurs personnes pensent que leur problème de poids est une fatalité. Mais, je vous assure : perdre du poids, même si ça prend beaucoup de détermination, c’est faisable. Mais il faut le faire d’abord et avant tout pour soi, et non pour les autres!

Avec 90 livres de perdus en 15 mois, Chantal aura bientôt atteint son objectif. L’équipe d’Espace Fitness la félicite pour son exploit et espère que son témoignage inspirera d’autres personnes à adopter un mode de vie plus sain!

Chantal Paquin

 
 

Tout a commencé comme pour la plupart d’entre nous.  On se réveille un matin et on a envie de changement.  Pour moi, la solitude de la course à pied commençait à être lourde, la motivation y était moins.  Je voulais continuer de bouger, d’être en forme, mais j’avais besoin de gens autour de moi.  Pour Manon, un long processus de perte de poids d’une année l’avait amenée à enfin être bien dans sa peau et le besoin de garder la forme et ce bien-être ont motivé sa décision de s’inscrire chez Espace Fitness. C’est de cette façon que nous nous sommes retrouvées dans le même cours de Zumba, les lundis soir.  Un regard, un bonjour échangé de temps en temps, une jasette entre les « tounes » (oui, oui par-dessus toi Nathalie, excuse-nous), nous ont menées au 5 à 7 du printemps 2016.  Pourquoi pas une soirée de filles, ce serait le fun. Alors c’est ce qu’on a fait, on s’est jointes à Nathalie et Sonya, à la Cage aux Sports.  Et c’est précisément, en ce jour de juin 2016, que nos vies ont changé.  Nous sommes, petit à petit, passé l’une pour l’autre, de « la fille dans mon cours de Zumba » à « ma meilleure amie » ! Depuis ce jour de juin nous sommes inséparables, toujours présentes l’une pour l’autre.  Plus on apprend à se connaître, plus on s’apprécie, plus on s’aime.  Maintenant, non seulement le Zumba fait partie de nos vies avec 3 cours semaine, mais aussi le Strong et le Pound.  D’un ou deux cours semaine, nous sommes donc passées à 5, parce qu’évidemment on a vite compris que, non seulement, plus on fait de cours, plus on est en forme mais que plus on fait de cours, plus on a de temps ensemble.  Espace Fitness est donc pour nous, doublement bénéfique, en nous permettant de se tenir en forme, en s’amusant, avec notre meilleure amie.

Merci la vie de nous avoir donné cette merveilleuse amitié !

Merci Nathalie et Sonya de nous donner l’opportunité de s’entrainer dans le plaisir et la bonne humeur, merci d’être aussi disponible que vous l’êtes.  Nathalie, ton énergie contagieuse nous pousse à toujours vouloir se dépasser, merci d’être celle qui nous sort de notre zone de confort.

Julie Béland et Manon Portelance

 
 

Au printemps 2013, il y a exactement 4 ans de cela, je faisais mes premiers pas chez Espace Fitness en tant que participante.  J’ai connu Espace Fitness par l’entremise d’un corporatif où Nathalie venait donner du Zumba à mon école.  J’ai eu rapidement la piqure alors j’ai décidé de m’inscrire à un cours au Centre récréatif.  J’avais acheté la carte 1 fois semaine mais, rapidement, je suis passé à la carte 2 fois semaine.  Durant cette session, j’ai commencé à saluer d’autres participantes que je croisais, semaine après semaine.  Pour la session d’été 2013, j’ai fait le grand saut!  C’était la carte privilège que j’allais me procurer.  J’adorais les cours, mais un petit je-ne-sais-quoi me motivait encore plus.  Les sessions qui ont suivi, j’ai continué à prendre la carte privilège.  Je revoyais des visages vus dans les différents cours que j’avais suivis, mais là, les conversations n’étaient plus que de simples bonjours.  J’avais développé des liens avec certaines participantes.  Aujourd’hui, après 4 ans à m’entrainer et à travailler pour Espace Fitness, je me suis rendue compte qu’Espace Fitness, c’est bien plus qu’un centre d’entrainement.  C’est un milieu où tu crées des liens, où tu peux être écoutée et être conseillée, et j’en passe.  Je le disais déjà, je le dis encore…Espace Fitness, c’est ma famille d’entraînement!

Catherine Bourguignon

 
 

Envie d’essayer gratuitement ?

Oui,  je veux profiter de mon essai gratuit !
X